Les Tristes Clones

Lieu d'expréssion de passions, dIdées, d’Impressions et de Pensées Libres. Philosophie, science, religion, métaphysique et physique, arts, sociologie, économie.S'exprimer, partager ses réflexions, et non ses réactions épidermiques
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Météorites, mythe de rareté et sectarisme non scientifique des sidéritologues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TristeClown
Admin
avatar

Gémeaux Dragon Messages : 130
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 41
Localisation : Dans ses reves...

MessageSujet: Météorites, mythe de rareté et sectarisme non scientifique des sidéritologues   Sam 16 Juil - 14:25

LES METEORITES

L'origine.

La plupart des météoroïdes - des astres plus gros qu'une molécule mais plus petit qu'un astéroïde - ont été créés dans le système solaire, plus ou moins près du noyau d'un astre en cours de formation. Un jour ce corps s'est fragmenté faute de cohésion interne ou a explosé suite à une collision en libérant de gros fragments de plusieurs tonnes dans l'espace interplanétaire. Au fil des éons, leurs mouvements ont été perturbé par les champs gravitationnels des planètes ou sont entrés mutuellement en collision. Ces débris traversent un jour l'orbite de la Terre et son champ gravitationnel dévie leur course, les faisant tomber au sol.

La trajectoire.

Les plus grosses météorites, pesant plusieurs centaines de tonnes, rentrent dans l’atmosphère sur une trajectoire inclinée à environ 45° et à plus de 30 km/s (>100000 km/h) et ne s'y consument pas entièrement. En l'espace d'une minute, le projectile percute violemment le sol en provoquant un immense cratère (Meteor Crater) ou l’érection d’une chaîne de montagnes (Gosses Bluff) par un effet similaire à celui qui se produit quand on lance un projectile dans de la boue. Si la météorite est très dense, elle peut être enfouie au centre du cratère d’impact, mais si elle poreuse ou subit un freinage aérodynamique très important elle peut tout aussi bien exploser en milles fragments à quelques kilomètres d'altitude et se disperser sur des dizaines de kilomètres alentour (Sikholite Alin) ou exploser dans l'atmosphère en libérant toute son énergie sous forme de chaleur (Tunguska, Lugo).


a) Les cratères


Si la météorite est suffisamment grande et massive pour ne pas se consumer totalement dans l'atmosphère (une chondrite ou une sidérite de plusieurs dizaines de mètres), elle tombera sur le sol en créant un gigantesque cratère suivi d'une onde de choc et d'une boule de feu cataclysmique.
Ils peuvent être ensevelis sous le sable, noyés dans un lac ou par la mer, ou bien recouvert de végétation par le temps.

Des cratères ont été découverts sur les six continents et l’on dénombre près de 1600 impacts dont près de 200 sont authentifiés comme ayant une signatures chimiques et minéralogiques typiques d’impacts à grande vitesse.



b) Les météorites sans cratère


On peut également découvrir une météorite isolément, sans cratère d’impact alentour. C'est évidemment souvent le cas des plus petits fragments qui peuvent tomber tout au long de la trajectoire d'une météorite. Mais en de rares occasions on a découvert des météorites monumentales.

Les différentes météorites.


Le classement des météorites n'est pas toujours aisé. On peut les regrouper dans trois grandes familles : les lithoïdes ou météorites rocheuses (pierreuses), les sidérolites ou météorites mixtes (fer et roches) et les sidérites ou ferreuses. La plupart des météorites sont des chondrites, c'est-à-dire de vrais pierres qui tombent du ciel constituées de différents éléments.

Classification simplifiée des météorites terrestres
Citation :
Lithoïdes (92.8%) composé de :
-Chondrites (85.7%):
Ordinaires, Enstatites, Kakangary, Rumurutiites, Carbonées
-Achondrites (7.1%):
Groupe HED*,Groupe SNC°, Lunaires, Aubrites, Urélites (Uréilites)

Sidérolites (1.5%):
Pallasites (Fe, olivine), Mésosidérites (Fe, Ca, etc), Lodranites

Sidérites (5.7%)¨:
Hexahédrites (Fe, < 6% Ni), Octahédrites (Fe, 6-17% Ni), Ataxites (Fe, teneur élevée en Ni)
* Howardites, Eucrites et Diogénites
° Shergottite, Nakhlilite et Chassignite
¨ Les météorites, pas le minéral terrestre de même nom (FeCO3).

Comment reconnaitre une météorite ?

On reconnaît facilement une sidérite au fait qu'elle réagit facilement à l'aimantation et fait dévier l'aiguille d'une boussole.

Bien que la majorité des météorites découvertes à ce jour soient de simples roches (lithoïdes), c'est le petit pourcentage de sidérites que l'on découvre le plus facilement (90% des prises) du fait qu'elles contiennent toujours un alliage de fer et de nickel. Mais seule une analyse chimique confirmera sa nature véritable car il peut encore s'agir d'un déchet industriel.

Le second indice est la surface de la météorite. Elle est généralement assez lisse voire brillante et peu détaillée mais présente souvent des lignes, des sillons, des dépressions superficielles et des cavités profondes. Sa croûte ayant brûlé superficiellement, elle est souvent noire ou très sombre mais cette matière assez fragile peut disparaître avec les intempéries.

Rappelons surtout que seule une analyse chimique pourras confirmer la nature réelle d'un échantillon et qu'une photo ne saurais en aucun cas être suffisante pour confirmer ou infirmer, hors surface métallique poncée révélant le caractère significatif du motif de "Widmanstätten"

Source et références de ce post:
http://www.astrosurf.com/luxorion/index.htm

_________________
Nous vivons une époque fascinante, de là à dire qu'elle est belle ou saine, il y as un gouffre dont je ne m'approcherais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://tristesclones.forumgratuit.org
 
Météorites, mythe de rareté et sectarisme non scientifique des sidéritologues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mythe du jardin d'Eden
» Le dragon est-on bien sûr qu’il s’agit d’un mythe?
» Le Mythe des Géants
» Palestine, Mythe du moyen-orient
» Compilation de chutes de météorites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tristes Clones :: Phy'Zik & MAT(h)'eira 1ere :: MettezÔrites E.(T.)Space-
Sauter vers: