Les Tristes Clones

Lieu d'expréssion de passions, dIdées, d’Impressions et de Pensées Libres. Philosophie, science, religion, métaphysique et physique, arts, sociologie, économie.S'exprimer, partager ses réflexions, et non ses réactions épidermiques
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Créer des fichiers : une idée qui était à la mode… en 1940 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TristeClown
Admin
avatar

Gémeaux Dragon Messages : 130
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 41
Localisation : Dans ses reves...

MessageSujet: Créer des fichiers : une idée qui était à la mode… en 1940 !   Dim 14 Aoû - 11:11

Source :
Agoravox
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/creer-des-fichiers-une-idee-qui-98872


Créer des fichiers : une idée qui était à la mode… en 1940 !

Pourquoi la création d'un fichier unique des allocataires sociaux pour lutter contre la fraude est une mauvaise idée ?

Dans son rapport de Juin 2010 sur la fraude sociale, Dominique Tian, député UMP des Bouches-du -Rhône, évalue entre 8 et 15,8 milliards d’Euros le coût des cotisations salariales et patronales non versées en raison du travail au noir, et entre 2 à 3 milliards d’euros la fraude aux prestations (RSA, allocations familiales…) [1].

A ces chiffres exorbitants qui ont une part de responsabilité dans notre déficit qui ne cesse de s’agrandir, Xavier Bertrand, ministre du travail, a l’ambition de s’attaquer aux grands tricheurs qui se mettent des millions dans les poches : les pauvres allocataires sociaux, en créant un fichier unique.

La solidarité nationale a-t-elle encore un sens ?

Cette proposition renie la tradition républicaine en stigmatisant les plus vulnérables. Créer des divisions au sein des français en nous faisant croire que les pauvres nous volent n’est pas digne d’un gouvernement de la cinquième république qui préfère user d’un vieil adage monarchique : « diviser pour mieux régner » pour garantir sa légitimité.

Heureusement que l’opposition a la tête sur les épaules et dénonce cette proposition comme Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche (PRG) et candidat à la primaire socialiste pour 2012, qui a déclaré : « Prenons les priorités dans l'ordre et luttons contre la délinquance en col blanc avant de « ficher » nos concitoyens comme des voleurs »[2]. Ou encore Christine Boutin qui a estimé "Qu'il y ait des fraudes et des fraudeurs, c'est certain, mais ce n'est qu'un petit pourcentage de personnes qui ont vraiment besoin d'être aidées" [3].

Pourquoi n’y aurait-il que les pauvres qui trichent ?

Ceux qui ont le luxe d’avoir une femme de ménage ou une nounou ne l’a-t-il jamais payé de la main à la main ? Le travail au noir, qui permet à des salariés d’avoir des prestations sociales en réduisant ses revenus et qui supprime les cotisations sociales et les impôts de rentrer dans les caisses de l’Etat, est la principale fraude sociale en France.

Ficher les allocataires simplement pour savoir « qui touche quoi » et pour éviter les accumulations illégales d’aides telles que le RSA, les allocations familiales, les arrêts maladie…, semble être donc plus un effet d’annonce à des fins électoralistes qu’une véritable recherche réfléchie aux causes de la pauvreté et à la nécessité pour certains de frauder pour vivre.

Des solutions plus concrètes :

Si l’Etat manque d’argent dans ses caisses parce qu’il ne rentre pas assez de cotisations et d’impôts, pourquoi ne pas supprimer quelques niches fiscales parmi les 506 existantes ? [4]

Enfin, s’il existe autant de fraudes que l’on veut nous faire croire, c’est sans doute parce que notre système de protection sociale est parsemé de contradictions. Ne parle-t-on pas de « mosaïque » des régimes de sécurité sociale ? Simplifier notre système de protection sociale en regroupant certaines aides (comme cela a été fait avec la création du RSA regroupant le RMI et l’API) permettrait un fonctionnement plus fluide et moins de possibilités de fraudes. Ficher les allocataires est une idée farfelue qui ne peut que renforcer cette mosaïque : les solutions à un problème sont toujours en amont et jamais en aval…

[1] http://www.ladepeche.fr/article/201...

[2] http://www.place-publique.fr/spip.p...

[3] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

[4] http://www.francesoir.fr/actualite/...

_________________
Nous vivons une époque fascinante, de là à dire qu'elle est belle ou saine, il y as un gouffre dont je ne m'approcherais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://tristesclones.forumgratuit.org
 
Créer des fichiers : une idée qui était à la mode… en 1940 !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment partager des données (fichiers DOC, JPEG, MP3...) ?
» Stocker des fichiers sur un serveur....du durable!
» Sauvegarde des fichiers RAW avec IRIS
» Astuce pour récupérer des fichiers gouvernementaux americain déclassifié.
» La banque de fichiers PDF gratuites.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tristes Clones :: DiT verT & Gènes et Râles ! :: Sécu Ri(p) Thé de proxy mité-
Sauter vers: